les projectiles et la sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les projectiles et la sécurité

Message  longrifle le Ven 25 Fév - 23:37

Extrait:internet

Projectiles en chute libre


Tirer dans les airs avec un pistolet est chose commune dans quelques parties du monde et cause des blessures avec un nombre disproportionné de fatalités. Pour un projectile moderne typique de calibre 7.62mm tiré verticalement à partir d'une carabine, il va avoir une vitesse de 2770 pieds par seconde lorsqu'il quittera le canon et va atteindre une hauteur de 7920 pieds en environ 17 secondes. Il va prendre un autre 40 secondes pour retomber sur terre, habituellement à une vitesse relativement faible similaire à la vélocité terminale. Cette partie de la trajectoire du projectile va se dérouler la base vers le bas étant donné que le projectile est maintenant plus stable en vol vers l'arrière que vers l'avant.

Même avec un tir parfaitement vertical, le projectile peut se déplacer verticalement. Il va perdre environ 8 secondes entre 7590 et 7920 pieds et à une vitesse verticale de moins de 132 pieds par seconde. À ce moment précis, il va être particulièrement susceptible d'être influencé par le vent. Il va retomber à une vitesse de 231 pieds par seconde. Cela semble faible mais, en raison de l'importance des blessures crâniennes, la proportion des décès et des blessures dans la proportion des blessures par balle est étonnamment élevée. Elle est typiquement 5 fois supérieure à ce qu'il est observé dans des tirs normaux.

Comme on peut le prévoir, ces mesures sont très difficiles et les valeurs suivantes ont été calculées à partir d'un modèle informatisé de projectile en vol.

Différents types de projectiles produisent différents types de résultats. Un projectile de calibre .22 LR atteint une altitude maximale de 3891 pieds et une vélocité terminale de 198 pieds par seconde ou seulement 142 si le projectile virevolte en tombant. Un projectile de calibre .44 Magnum va atteindre une altitude de 4544 pieds et une vélocité terminale de 251 pieds par seconde. Un projectile de .30-06 va atteindre une altitude de 10164 pieds et une vélocité terminale de 327 pieds par seconde. Le temps de vol total pour le projectile de .22 est entre 30 et 36 secondes, alors que pour la .30-06, il se situe à environ 58 secondes. La vélocité des projectiles quittant le canon est de beaucoup plus haute que lorsqu'ils atteignent le sol. Un projectile de .22 voyage normalement à environ 1260 pieds par seconde et celui de .30-06, 2700.

Comme l'indiquent les tests effectués par Browning au début du siècle et plus récemment par L.C. Haag, la vélocité requise pour qu'un projectile d'arme à feu perce la peau est entre 150 et 200 pieds par seconde, qui est inclus dans la vélocité en chute libre des projectiles. Bien sûr, la pénétration de la peau n'est pas nécessaire pour causer des blessures sérieuses ou la mort et n'importe quelle personne responsable ne tirera jamais de projectiles de cette manière.

Dans son livre, John W. Hicks décrit des expériences effectuées en 1909 par un major qui a tiré des projectiles de calibre .303 verticalement dans les airs. Son assistant, qui n'était probablement pas au courant de la déviation par le vent, insista pour tenir une copie du livre de Hicks au-dessus de sa tête. Toutefois, aucun projectile ne tomba à moins de 100 verges, quelques-uns même furent retrouvés un quart de mille plus loin et d'autres ne furent jamais retrouvés.

Julian S.Hatcher essaie une expérience semblable en Floride immédiatement après la Première Guerre Mondiale. Une mitrailleuse de calibre .30 fut installée sur une plate-forme de 10 pieds carrés sur une mer où l'eau était très calme : on pourrait ainsi voir où les projectiles tomberaient. Une feuille de métal blindé protégeait les personnes présentes sur la plate-forme. L'arme fut ajustée pour que les projectiles retombent sur la plate-forme.

Sur plus de 500 projectiles tirés dans les airs, seulement 4 retombèrent sur la plate-forme à la fin de la journée. Les projectiles tirés à chaque rafale retombaient en groupes d'environ 25 verges de diamètre. Les projectiles avaient atteint une hauteur d'environ 9000 pieds avant de retomber. Avec un temps de vol total d'environ une minute, le vent avait un effet non négligeable sur le point de retour des projectiles.

Source:internet
LONGRIFLE

longrifle

Messages : 5930
Date d'inscription : 29/09/2008
Age : 69
Localisation : île-de france et des alentours

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum