Les AMORCES MAYNARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les AMORCES MAYNARD

Message  longrifle le Mer 28 Nov - 0:32

Source internet

NOTE A PROPOS DES AMORCES MAYNARD

Les jeunes de ma génération (j'ai 63 ans) se souviennent tous de ces petits rouleaux d'amorces en papier rose, qui constituaient la munition de nos revolvers d'enfant, et dont l'usage s'est poursuivi assez loin dans les années 1960. Certaines de nos "armes" utilisaient, au lieu de rouleaux de papier, de petites pastilles de papier de la taille d'un confetti, au centre desquelles était placée une goutte de fulminate. Ces pastilles se vendaient par 100 dans de petites boîtes en carton rondes.

Peu de gens cependant connaissent l'histoire de ce système déjà très ancien. Il a été inventé par un dentiste américain renommé à son époque, nommé Edward Maynard, un homme intéressé par la technique et spécialement par le problème de chargement trop lent des armes de son époque. Il se mit donc la recherche d'améliorations, notamment dans le système d'amorçage, de manière a éviter aux soldats, en hiver avec les doigts gourds ou de gros gants, la difficulté de placer une capsule sur une cheminée et d'améliorer ainsi le rendement de leurs armes.

Il mit au point son système d'amorçage et le fit breveter le 22 septembre 1845 sous le n° 4028. Sur les armes prévues pour les rouleaux, ceux-ci sont placés dans une petite cavité sur la droite de la platine; le mouvement d'armement du chien est transmis à une petite roue dentée, qui fait avancer la bande et place une amorce exactement au-dessus de la cheminée. En s'abattant, le bord arrière de la tête de chien, aiguisé comme un couteau, coupe le ruban.

Il existe depuis le début tant sous forme de rouleaux de 100 amorces que sous forme de pastilles individuelles placées en pile dans un petit cylindre (voir revolver Butterfield). L'armée adopta le système pour son fusil Springfield 1851 et paya à Maynard la somme alors énorme de 75.000 $.

Le système, pourtant bien au point, se révéla cependant absolument désastreux par temps humide ou pluvieux, la pluie faisant coller ensemble les amorces et détruisant le papier porteur.

Le système fut abandonné, mais cependant pas oublié, car il trouva un nouveau créneau dans le domaine du jouet, lequel lui garantit une existence de près d'un siècle et demi. Il sera petit à petit détrôné par un autre ancêtre, la capsule à percussion (souvent en plastique !), vers 1965. Aujourd'hui, les amorces de type Maynard sont devenues une rareté.

Source internet

longrifle

Messages : 5930
Date d'inscription : 29/09/2008
Age : 69
Localisation : île-de france et des alentours

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum