Carabine Spencer 1860

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carabine Spencer 1860

Message  longrifle le Mer 30 Mai - 23:20

SOURCE INTERNET

SPENCER 1860 Carbine
Magasin tubulaire 6 coups , calibre 56-50 , 44-40 , 45 Schofield , 45 LC
Canon rond de 20" , hausse crocodile
4,1 Kilos



HISTORIQUE
En 1860, Christopher SPENCER inventa une carabine qui allait marquer l'histoire des Etats Unis.
Alors que les armes à rechargement par la bouche on une cadence de tir de 2 à 3 coups par minute, cet inventeur de génie va produire une arme à rechargement par la culasse, à répétition, d'une capacité de 7 cartouches en magasin, permettant de tirer une vingtaine de coups par minute.
Sur la base des fusils Sharps (dont les prototypes reprenaient la carcasse et le mécanisme de percussion), il develloppa ce qui allait devenir une des armes les plus emblématique de la guerre civile, et meme, des débuts de l'ère "Western".
Beaucoups estiment que c'est l'arme qui mit fin a la guerre, du fait de son écrasante supériorité de volume de feu, face a la plupart des armes sudistes.

Les premiers prototypes etaient chambrés en .38 Long RF puis en .44 Long RF mais vient assez rapidement le 56-56, une cartouche à percussion annulaire qui bien que manquant encore de puissance, avait réussi à révolutionner le mode de rechargement des armes d'épaules.
A partir de fin 1864, la cartouche de 56-50 ( calibre .50, plus petit que le 56-56 et ayant une meilleur balistique )vis le jour pour ce qui aurait du devenir LA cartouche d'infantrie standard, mais l'Histoire en décidera autrement.

Ce fusil comporte un magasin tubulaire,dans la crosse qui approvisionne un système à bloc basculant permettant, par action sur un levier inférieur, d'extraire la douille de la chambre et de ré-introduire une cartouche neuve. Dans un deuxieme temps, il faut armer le chien à la main avant de pouvoir faire partir le coup.

Devant cette avancée technologique importante, le gouvernement fédéral va rapidement se porter acquéreur d'un grand nombre de ces armes, malgrés des détracteurs qui trouvaient qu'une arme avec cette cadence de tir, n'améliorerait pas la visibilité sur un champ de bataille deja bien enfumé ( rappelons qu'à l'epoque, seule la poudre noire est employée...), ainsi que de compliquer encore la logistique des approvisionnement en munitions , vraiment hétéroclites durant cette période.
Pour l'ensemble de ses détracteurs, le point suprémement négatif est le fait qu'avec une arme de ce type, un fantassin est tenter de tirer une masse énorme de cartouches....

Pendant la guerre de secession, de nombreuses commandes de Spencer Carbine furent passées par le Nord Unioniste :
- Octobre 1863 , 7.000 Spencer Carbines pour l'Ordonnance Departement.
- Decembre 1863 , 34.500 Spencer Carbines pour l'Ordonnance Departement.
- Mai 1864 , 1.176 Spencer Carbines pour l'Etat du Massachusetts.

A savoir que devant l'engouement provoqué par cette petite merveille, certains soldats du Nord s'en acheterent sur leur compte personnel car ils n'arrivaient pas a s'en procurer par le biais de leur unitées...

Le total des modèle Carbine construit pendant la guerre etait de 51.000, dont 45.733 pour l'US Army , ce qui efface completement la carabine Henry, qui coutait plus chere, et qui ne fut commandée qu'a moins de 2.000 exemplaires sur cette meme periode.
Curieusement, l'Histoire retiendra les Henry , alors que les Spencer , nettement plus nombreuses dans les faits, seront completement oubliées.
Ces armes etaient généralement mise en dotation dans les regiments de cavalerie.

La compagnie Spencer du meme, au plus fort de la demande, faire sous traiter une partie de la production par la Burnside Rifle Company...

Tout contrats et modèles confondus, 95.000 armes Spencer furent achetées par le gouvernement fédéral de 1862 à 1868.
Le reste partant sur le marché civil , car nombreux sont les cowboys qui trouvèrent cette petite carabine, trés utile...

Malheureusement, l'avènement des Winchester, armes à levier de sous garde n'obligeant pas à désépauler pour recharger, et surtout dont la conception permettait de tirer des cartouches puissantes, allait enterrer les Spencer, aidé en cela par l'enorme offre de ces armes misent sur le marché de l'occasion a la suite de la guerre.

Malgrés bien des essais, il sera impossible de fiabiliser le système à bloc roulant avec des cartouches puissantes.

Fin 1868, la Spencer Repeating Rifle Company qui n'avait plus de commande, fût revendue à la Fogarty Repeating Rifle Company qui fini entre les mains de Winchester...

En 8 ans d'existence, Spencer construit plus de 200.000 armes.
Une grande partie se retrouva aprés la guerre civil, sur le marché, précipitant en cela la fermeture de l'usine puisque l'offre d'armes d'occasion suffisait à répondre a la demande.
Cette carabine equipa entre autres, les cow boy, les mexicains et certaines tribues indiennes.

Environ 44.000 sortirent des surplus militaire américains et furent revendues à la France pour la guerre de 1870, mais resterent finallement assez peu utilisées , surtout par manque d'approvisionnement sur le terrain, de munitions adéquates...

Les munitions furent fabriquées jusque dans les années 1920 aux USA....


AU TIR
Les Spencer d'origines tiraient pour la plupart du 56-56 et 56-50 RimFire (percussion annulaire). Ces munitions sont introuvables depuis les années 1920...
Actuellement, les répliques de Spencer sont chambrées soit en 56-50 Taylor's ( percussion centrale, trés proche de la munition originale et facilement rechargable) soit en 44-40 , soit en 45 Long Colt.

Ne comptez pas faire de tir précis à plus d'une cinquantaine de mètres : les munitions ne s'y pretent pas, et la hausse est difficile a lire ! Elle mérite d'ailleur que l'on élargisse son cran, car d'origine, il est quasi inexistant.
En tir récréatif ou Western par contre, elle est amusante jusqu'a 100 voir, 150 metres pour les meilleurs tireurs.
Hausse échelle réglable en dérive, guidon fixe.

Le rechargement s'opere en dévérouillant par la droite, le tube de la crosse (opération un peu dur au début, faut que ça se rôde!), puis en inclinant l'arme de facon a ce que les munitions introduitent dans la crosse "glissent" doucement dans le magasin ( et non pas "tombent", sous risque de les déteriorer, voir, d'en percuter une ! d'ou la nécessité d'utiliser des balles a tetes plates, contrairement a celles d'origine )



LES PLUS :
- Emblématique de l'US Army,Navy et que la france a aussi eu en '70...mais surtout utilisée par les civils américains.
Les cavaliers l'apréciaient particuliérement : petite, maniable, assez rapide à recharger, et dotée d'un anneau de selle , elle etait d'une redoutable efficacité sur du gibier assez gros ( cervidés, carnassiers, ...bipedes...).

- Une arme techniquement interressante à l'esthétique particuliere et mythique.

- Une mécanique simple est robuste, facile a démonter pour le nettoyage : Une seule vis-axe a enlever et l'ensemble levier-culasse sort

SOURCE INTERNET

longrifle

Messages : 5930
Date d'inscription : 29/09/2008
Age : 69
Localisation : île-de france et des alentours

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum